DESTINATION

IVORY COAST

Située en Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire couvre une superficie de 322 462 km² avec une population de plus de 28  millions d’habitants (RGPH 2021). Indépendant depuis le 7 août 1960, le pays est limité au nord par le Mali Et le Burkina Faso, à l’ouest par le Libéria et la Guinée, à l’est par le Ghana et au sud par l’océan Atlantique.

Son économie repose essentiellement sur l’agriculture, le café et le cacao notamment qui lui ont assuré un essor remarquable dès les premières heures de son indépendance, en faisant le pays phare de la sous-région ouest-africaine.

Cinq  (5) chefs d’Etat se sont succédés à sa tête depuis son indépendance : Félix Houphouët-Boigny (1960-1993), Henri Konan Bédié (1993-1999), Robert Guéi (1999-2000), Laurent Gbagbo (2000-2010), Alassane Ouattara depuis 2011.

Yamoussoukro, dans le centre du pays, est la capitale politique et administrative et Abidjan, dans la partie sud, la capitale économique. 

A country of hospitality, proclaimed in its national anthem, the Abidjanaise, Côte d'Ivoire is a true melting pot. Nearly a quarter of its population is made up of people from elsewhere; and the foreigner, in fact, is not really a foreigner, because he will find for sure at the bend of a street compatriots settled for a long time, which will ensure him a certain change of scenery. 

L’hospitalité ivoirienne est bien vivante, le soir venu, dans les « maquis », espaces de restauration où sont servis des mets locaux parmi lesquels trônent l’« attiéké » (semoule de manioc) et le « kédjénou » (bouillon de poulet ou de poisson ou encore d’escargot), des spécialités locales auxquelles il est difficile de résister.

Pays de forêt traversé par de multiples cours d’eau et cinq (5) grands fleuves (Cavally, Bandama, Agnéby, Sassandra, Comoé), la Côte d’Ivoire est riche de sa diversité culinaire qui lui confère les reconnaissances gustatives des plus fins gourmets et participe du bon vivre ivoirien qui laisse toujours nostalgique. Abidjan, la grouillante capitale économique, n’est pas en reste, avec ses nuits chaudes.

La Baie des Milliardaires, l’île Boulay et l’île flottante, sont des attractions à découvrir lors des balades sur la lagune Ebrié, lagune qui borde la ville d’Abidjan.

THE HOST

CITIES

ABIDJAN

Capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan surnommée « La Perle des Lagunes », est une ville cosmopolite de près de six (6) millions d’habitants. 

Abidjan, poumon économique du pays, centre des affaires, accueille les sièges et bureaux régionaux de grandes institutions internationales telles que la BAD, l’Association des Institutions Africaines de Financement du Développement (AIFD), l’UNICEF, le PNUD, le FMI, la Banque Mondiale, FIBA-Afrique (Basketball), etc. Abidjan compte une quarantaine d’hôtels de haut standing dont trois (3) classés 5 étoiles, et des dizaines de résidences de luxe, totalisant plus de 4 000 chambres. Ce dispositif hôtelier est bien réparti sur l’ensemble de la ville. Dans la périphérie d’Abidjan, des sites balnéaires offrent des kilomètres de plages, propices à la détente et à l’évasion.

separator

BOUAKE

Host city of the 1984 CAN with Abidjan, Bouaké is located in the center of the country, 350 km from the economic capital and 100 km from Yamoussoukro, the political capital

Avec une population de plus de 600 000 habitants, elle est la deuxième ville du pays, et la troisième au plan économique. Son réseau hôtelier comprend plusieurs établissements de bon standing, qui offrent des cadres confortables et chaleureux. La création de Cités CAN augmentera sensiblement la capacité d’accueil.

Bouake, served by the Abidjan-Ouagadougou railway line, is a regional commercial and cultural crossroads

separator

KORHOGO

Korhogo is the capital of the Savannah region. It is named after a tradition of a local ethnic group - the Sénoufo. Located 207 km from Mali and 242 km from Burkina Faso, it has an estimated population of about 300,000

 La ville compte plusieurs complexes hôteliers qui pourront accueillir les participants dans un cadre enchanteur. Les projets de construction de Cités CAN et de nouvelles infrastructures hôtelières donneront une amélioration sensible de la capacité d’hébergement actuelle.

Korhogo, which in the Senufo language means "heritage", has a cultural center and an art museum that is very popular with tourists.

separator

YAMOUSSOUKRO

Ville natale du premier président de la République, Félix Houphouët-Boigny, Yamoussoukro est la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire. Elle est située à 240 km au nord d’Abidjan, et compte une population estimée à plus de 260 000 habitants. Réputée pour ses infrastructures scolaires et universitaires ultramodernes, dédiées à la formation de l’élite du pays et du continent (Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny, Lycée scientifique, Lycée Mamie Adjoua, etc.), Yamoussoukro est aussi une ville touristique et culturelle. On y trouve notamment la plus grande basilique du monde: la Basilique Notre-Dame de la Paix, la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix, le Lac aux Caïmans et le parcours du Golf club qui est de classe mondiale. La ville dispose de réceptifs de qualité dont les célèbres Hôtel Président et Hôtel des Parlementaires.

separator

SAN PEDRO

Située dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire à 350 km d’Abidjan, San Pédro est une ville balnéaire et touristique d’un peu plus de 265 000 habitants. Elle possède le deuxième port du pays et le premier port d’exportation de cacao au monde.

Ville cosmopolite, elle attire une forte population étrangère. Ses hôtels situés en bordure de mer offrent un cadre pittoresque. Les cités CAN viendront compléter ce dispositif déjà existant.

La proximité (environ 40 km) des villes balnéaires de Grand-Béréby et Sassandra offre la possibilité d’augmenter la capacité hôtelière de la ville.

THE

INFRASTRUCTURES

THE EBIMPE OLYMPIC STADIUM

It is the biggest stadium of the country with its 60 000 seats and all its covered stands. Equipped with a natural grass pitch, it is the result of the Ivorian-Chinese cooperation.

This stadium is located in the suburbs of Abidjan, more precisely in the town of Anyama, about ten kilometers north of the city. It covers 20 hectares.

Like all other stadiums, it has all the facilities to host major soccer competitions and other disciplines, including athletics.

separator

THE STADIUM OF PEACE

Built for the 1984 African Cup of Nations, this stadium has an area of 14.52 hectares. It has a parking lot with 2,000 spaces reserved for spectators, a parking lot for the media, a private parking lot that can accommodate 4 buses for the teams and 14 vehicles for the officials, and a parking lot for the staff.

In view of the 2023 African Cup of Nations, the stadium is being renovated. Its capacity in the covered stands will increase from 25,000 to 40,000 seats.

The pitch is natural grass.

separator

THE FÉLIX HOUPHOUËT-BOIGNY
STADIUM IN ABIDJAN

The "Félicia", as it is called, is the oldest stadium in the country. It is located in the heart of Abidjan, in the town of Plateau - the business district. Named Stade Géo André when it was built, before the country's independence, it was later completely renovated and renamed Stade Félix Houphouët-Boigny, named after the founder of the Ivorian nation and first Head of State. It was used for the games of the CAN 1984, the only one organized to date by Côte d'Ivoire.

The Félix Houphouët-Boigny stadium has a capacity of 33,000 seats, and in view of the CAN 2023, it will be completely renovated (structure, seats, pitch). In addition, the four stands will be covered.

Cette enceinte a accueilli de nombreuses rencontres internationales, aussi bien de football que d’autres disciplines sportives (athlétisme, rugby etc.).

separator

THE STADIUM OF KORHOG

The stadium is built on an area of 20.17 hectares. It will have a capacity of 20,000 seats. All the stands will be covered. Its playing area will be made of natural grass.

It will have four parking lots for spectators, teams, officials and media.

separator

YAMOUSSOUKRO STADIUM

D’une capacité d’accueil de 20 000 places assises, avec des tribunes couvertes, le stade de la capitale politique, est maintenant achevé et homologué. Il couvre une superficie de 24,66 ha.

La pelouse est en gazon naturel. Il comprend un parking privé pouvant recevoir 4 cars pour les équipes et 14 véhicules pour les officiels, un parking pour le personnel du stade, un pour les médias et un autre d’une capacité de 2 000 places pour les spectateurs.

separator

SAN PEDRO STADIUM

This stadium under construction is a jewel that will have the same characteristics as those of Korhogo and Yamoussoukro, with a natural grass pitch and four parking lots. It will be built on 23.33 hectares in the Poro district.

All the stands will be covered. Its capacity is expected to be 20,000 seats.

THE

TRANSPORT

Considered one of the most developed in the West African sub-region, the Ivorian road network efficiently covers the entire country. It has become particularly dense in recent years with the asphalting of many roads and the construction of highways.

HOW TO GET AROUND
IN ABIDJAN

Five main means of transportation coexist in Abidjan, a megalopolis of more than six million inhabitants. These are cabs, "wôrô-wôrô", gbakas, buses and boat-buses.

With the completion of a metro line, a revolution will take place in urban transport in Abidjan, which will become more fluid. 530,000 people will be transported daily between the Anyama commune (northwest of Abidjan) and the Félix Houphouët-Boigny airport over a distance of 37 km.

separator

Cabs

Les déplacements dans la capitale économique sont assurés principalement par des taxi-compteurs reconnaissables à leur couleur rouge. Partis du ton orange pour se conformer à l’une des couleurs nationales, les taxis de la région d’Abidjan ont imposé le rouge au fil des années.

Le tarif est fonction de la distance et indiqué par le compteur à bord. Cependant, tous les trajets se négocient et le prix est parfois fixé à la tête du client.

Dans la catégorie taxis, le marché ivoirien compte aussi, depuis quelque temps, des entreprises dont les services de VTC, comme en Europe ou aux USA, sont accessibles via application mobile sur téléphone mobile.

separator

The wôro-wôro

 

These are collective cabs operating on fixed routes, at reduced fares within the communes of Abidjan.

Le woro-woro qui s’apparentait au ‘’système D’’ devant les énormes problèmes de mobilité, fait désormais partie des modes de transport abidjanais.

Il peut embarquer jusqu’à huit (8) passagers pour les véhicules les plus spacieux.

separator

The Gbaka

Minicars (de 15 à 22 places) qui desservent la plupart des communes, les « gbaka » sont le moyen de transport le plus populaire à Abidjan.

Le pittoresque des gbaka n’a pas échappé aux touristes et à l’artiste-chanteur Daouda qui a sorti dans les années 1970 un mémorable titre musical « les gbaka d’Abidjan ».

Ce moyen de transport s’avère très utile pour la population d’Abidjan.

separator

Buses

L’Etat joue un rôle important dans la mobilité de la population abidjanaise estimée à plus de six millions d’habitants, à travers la Société des transports abidjanais (SOTRA) qui gère des autobus depuis 1960 et transporte en moyenne 1.2 millions de personnes par jour à Abidjan.

Il est courant d’entendre dire que si le port d’Abidjan est le poumon de l’économie ivoirienne, la SOTRA en est le pied car elle transporte les travailleurs. Ces autobus identifiables à leur couleur vert et blanc peuvent transporter une centaine de personnes.

Le développement de ce moyen de locomotion de masse reste une sérieuse alternative pour faire face à l’engorgement des routes.

separator

Water buses

Ville entourée de la lagune Ebrié, Abidjan dispose d’un plan d’eau propice au déplacement interurbain. Exploité principalement par la SOTRA, société d’Etat, jusque dans un passé récent.

Ce secteur connaît un essor remarquable ces dernières années avec l’entrée en scène de plusieurs opérateurs qui, avec leurs flottes de bateaux-bus modernes, contribuent à améliorer l’offre de transport dans ce domaine.

separator

HOW TO GET AROUND IN THE COUNTRY

Dans le reste du pays, les taxis, reconnaissables à leur couleur spécifique à chaque ville, sont le principal moyen de transport. Des mototaxis ont cependant fait leur apparition dans certaines villes, notamment à Bouaké.

En prélude à la CAN 2023, la SOTRA (Société des transports abidjanais) a entrepris son déploiement dans les villes-hôtes. La ville de Bouaké est ainsi couverte par les autobus de la SOTRA depuis le 24 Septembre 2021.

From one city to another

There are many connections between the major cities of Côte d'Ivoire. Various transport companies provide this link, sometimes with air-conditioned buses.

De
Abidjan à

Distance

Temps de trajet
Ebimpé
24km
40 min
Bouaké
343km
4h20min
Yamoussoukro
236km
2h40min
Korhogo
565km
7h30mn
San Pedro
354km
7h20min
De
Bouaké à

Distance

Temps de trajet
Yamoussoukro
107km
1h50min
San Pedro
478km
4h20min
Korhogo
224km
3h05mn

In the sub-region

Inter-state transport is dynamic. Buses and other public transport vehicles link Côte d'Ivoire to the countries of the sub-region every day. A railway line also links Abidjan to Ouagadougou, the capital of Burkina Faso.

Airports

La Côte d’Ivoire dispose de trois aéroports internationaux que sont Abidjan, Bouaké et Yamoussoukro. Elle dispose également d’aéroports secondaires desservant des lignes domestiques dont Korhogo et San Pédro.