Entamés le samedi 27 janvier, les huitièmes de finale de la CAN 2023 ont rendu leur verdict, mercredi au terme de confrontations épiques qui n’ont pas manqué de surprises.

Pressenti comme l’un des chocs majeurs de cette étape de la compétition, la confrontation entre les Eléphants de Côte d’Ivoire et les Lions de la Téranga a tourné à l’avantage des Ivoiriens. Laminée par la Guinée Equatoriale lors de la dernière journée des matchs de poule (4-0) et mise en doute, l’équipe ivoirienne s’est littéralement métamorphosée, sortant le champion en titre au bout de la fatidique épreuve des tirs au but.

Les Bafana Bafana d’Afrique du sud, crédités d’un parcours sobre jusque-là ont créé eux aussi la surprise en s’imposant aux Lions de l’Atlas, 2-0.

Le duel entre les frères sahéliens, Mali et Burkina Faso, a été gagné par les Maliens, 2-1, et le Cap Vert a défait la Mauritanie, 1-0.

L’Egypte, l’un des grands favoris de la compétition, a été renvoyée à ses chères études par des Léopards de la RD Congo, conquérants et très athlétiques.

L’aventure s’est achevée pour la Guinée Equatoriale, tombeur des Eléphants, tombée à son tour par le Sily National de Guinée, 0-1.

Cette seconde phase du tournoi a commencé au stade Félix Houphouët-Boigny à Abidjan, par un classico, Super Eagles du Nigeria – Lions Indomptables du Cameroun, remporté de belle manière par les Nigérians emmenés par Victor Osimhen, meilleur joueur africain de l’année.

Place maintenant aux quarts de finale qui démarrent vendredi!