Pour la deuxième fois de l’histoire de la CAN, la compétition est organisée conjointement par deux pays : le Gabon et la Guinée Équatoriale. Et pour la première fois, le tenant du titre est absent à l’édition suivante.

L’Egypte, tout comme le Nigeria, le Cameroun, l’Algérie et l’Afrique du Sud, ne parvient pas à se qualifier. Par contre, la Guinée Equatoriale, le Botswana et le Niger découvrent la compétition.

La « génération dorée » ivoirienne, grandissime favori, échoue encore en finale aux tirs au but, cette fois-ci face à la Zambie (0-0, 7-8 tab) qui décroche son premier trophée.