Après dix ans de disette, le Ghana retrouve les sommets sur ses terres. Les Black Stars s’imposent en finale face à l’Ouganda (2-0).

Vainqueur pour la troisième fois, le Ghana garde définitivement le trophée. Un autre format est adopté pour le tournoi : 2 poules de 4 équipes dont les 2 premiers s’affrontent en finale.

La compétition enregistre la première participation de la Haute-Volta, repêchée suite à la disqualification simultanée de la Côte d’Ivoire et du Mali.

Impressionnant avec son coéquipier Godfrey Kisitu, auteur de 3 réalisations, Phillip Omondi termine meilleur buteur de la compétition avec une unité de plus.