La phase 2 de la CAN 2023, celle des eliminatoires directs, a commencé le samedi 27 janvier 2024. Et elle révèle une autre dimension des équipes. L’Angola opposé à la Namibie, a littéralement fait exploser cette formation sur un score sans appel de 3-0. La largesse du score mise à part, l’Angola partait favori pour ce match qu’elle aura logiquement emporté.
Pressenti comme le derby de cette première journée de la phase 2 de la CAN, le second match de cette première journée, Nigeria-Cameroun, a tenu toutes ses promesses, de par l’engagement physique, technique et tactique des deux protagonistes.
Dans un stade Félix Houphouet-Boigny largement acquis à leur cause, les Super Eagles emmenés par le joueur africain de l’année, Victor Oshimen, ont fait déchanter les Lions Indomptables camerounais. 2-0, c’est le score de ce match, véritable finale avant la lettre, au cours duquel les Nigérians se sont révélés sous un nouveau jour.
Maîtrise technique et tactique, solidité défensive, esprit collectif, les Super Eagles se sont révélés conquérants, et forts de ces atouts, n’ont que logiquement renvoyé les Lions dits Indomptables de Rigobert Dong à leurs chères études.
La délicate phase 2 de la CAN révèle, incontestablement, la vraie valeur des équipes en présence et leurs valeurs jusque-là volontairement endormies.
Les confrontations de ce dimanche 28 janvier, Egypte-RD Congo et Guinée Équatoriale-Guinée, s’annoncent pleines de promesses.