Mamadou Gaye, journaliste au magazine Supersport, en Afrique du Sud, se prononce sur le l’organisation de la compétition.

« Pour avoir assisté à la rencontre Asec-Usma à Bouaké et ayant vécu les deux matchs amicaux contre le Maroc et l’Afrique du Sud au stade Houphouët-Boigny, nous pouvons être optimistes. Il y a une bonne organisation en place. Mais j’ai pu observer quelques défaillances.

Au niveau des accès du stade, il n’y avait aucun élément du COCAN aux différents barrages. Tout était laissé aux mains des forces de l’ordre. J’avais un ticket parking et j’ai dû faire plusieurs tours pour tomber sur le bon parking. Je crois qu’il fallait associer à ces policiers des membres du COCAN formés pour cela.

Et puis, lorsque je suis arrivé dans l’enceinte du stade, j’ai constaté que des stadiers étaient carrément assis dans la tribune de presse alors qu’ils devaient être débout et répondre aux différents besoins de la presse ».