Le chef du département Programme Volontaires, Sacko Oumar,  fait le point sur l’état d’avancement de ce programme qu’il gère.

 

Où en est-on avec le Programme des Volontaires ?

Nous venons de finir la présélection des Volontaires nationaux. Il y a une ouverture de 50 à 100 places qui sera réservée pour les Volontaires internationaux. Nous sommes actuellement dans la phase de tests, de formations avec les Volontaires nationaux. Ils interviennent déjà sur tous les matchs amicaux  des Eléphants. Nous avons eu le satisfecit des experts de la CAF après les deux derniers matchs de la Côte d’Ivoire au sujet des Volontaires. Bientôt, nous allons  faire un tri.

 

Ce tri donnera-t-il lieu à un autre recrutement ?

Il n’y aura pas d’autres recrutements, parce que nous avons une base de données bien fournie. Le premier recrutement nous a permis d’avoir plus de 100 000 inscrits. C’est dans cette base de données que nous allons puiser pour remplacer ceux qui ne seront pas à la hauteur après la formation générale. Le tri  visera tous les Volontaires dont les absences répétées aux activités sont avérées. Nous avons besoin de Volontaires vraiment engagés et disponibles.

Au stade actuel, nous sommes en train de former environ 6 000 Volontaires présélectionnés.

 

Combien de Volontaires seront déployés sur chaque site de compétition ?

Sans entrer dans le fétichisme des chiffres, disons qu’à Bouaké on va tourner autour de 1000 Volontaires. A Korhogo, San Pedro et Yamoussoukro, le nombre va varier entre 700 et 800. Abidjan aura le plus grand nombre de Volontaires. On aura entre 3 000 et 3 500.

A la fin du mois de novembre, dernière formation avant la publication de la liste définitive, nous aurons la formation générale des Volontaires  de tous les sites. Une fois que la liste aura été publiée, dans le courant du mois de décembre, on aura des formations spécifiques avec des projets. Le programme Volontaires va démarrer dans chaque ville. Nous allons y présenter les Volontaires à la Nation et ils vont prendre des engagements pour suivre la compétition.

 

La  question des indemnités est-elle réglée ?

Nous sommes sur la bonne voie, à ce niveau. Tous les Volontaires vont recevoir des perdiems. Mais, on compte d’abord sur leur engagement citoyen. Pour l’instant, nous n’allons pas communiquer sur les montants de ces indemnités. Ils seront révélés au moment de la compétition et les paiements se feront de manière digitalisée au Trésor. Ces perdiems seront versés chaque fin de semaine par ce moyen de paiement unique.